Depuis le début des années 1970, l’association du fort de Metz-Queuleu assure bénévolement l’entretien et la restauration du site en collaboration avec les collectivités territoriales et l’État. Les bâtiments anciens, construits à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, font l’objet de travaux de conservation et de remise en état afin d’être mis en valeur pour les générations futures.

Les travaux sur les espaces verts visent à protéger et mettre en valeur le patrimoine historique exceptionnel du site. Les coupes d’arbres, réalisées dans le respect de la réglementation (espèces protégées, reproduction des espèces animales…), ont pour objectif de sauvegarder les bâtiments anciens du fort inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques ainsi que leurs abords. Les racines des arbres entraînent par exemple d’importants bouleversements portant atteinte aux bâtiments désordres dans les parements des murs, infiltrations, intrusions et vandalismes…). Par ailleurs, afin de veiller à l’amélioration du cadre naturel, des arbres seront replantés pour restaurer les anciens alignements mis en place il y a une centaine d’années.

Conformément à la réglementation les coupes d’arbres sont interrompues pendant la période de nidification des oiseaux et de reproduction des chiroptères, entre le 1er avril et le 31 juillet (Article 4 de l’arrêté du 24 avril 2015 relatif aux règles de bonnes conditions agricoles et environnementales, BCAE).

Pour plus d’informations sur la réglementation, cliquez ici.

Par ailleurs, la remise en état des toits pelouses des bâtiments permet le rétablissement de biotopes favorables à la biodiversité (plantes, insectes, papillons…).

Ces travaux sont réalisés en concertation avec les services de l’État en charge de la protection du patrimoine et de l’environnement.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone